Stampa

Top 15 des Restaurant à essayer en Dordogne

30/04/2024

Les gourmets n’ont qu’à bien se tenir ! Des truffes noires légendaires aux délices du canard, en passant par les fromages affinés et les vins enivrants… Embarquez pour un périple gastronomique en Dordogne : une aventure pour les pupilles et les papilles ! Entre ces paysages vallonnés et ces produits de qualité, grands amateurs et petits gourmands ne feront qu’une bouchée de nos 15 restaurants préférés !

02 - RESTAURANT MAMIE’M

A Limeuil
Allez-y les yeux fermés !

Si la gastronomie est l’art d’utiliser les meilleurs ingrédients pour créer le bonheur… On peut dire que Mamie’M incarne à la perfection cette philosophie avec son menu changeant chaque semaine. Avec un choix de trois entrées, trois plats et trois desserts : même les plus indécis seront ravis ! Des plats cuisinés, mijotés et présentés comme le font les mamies : une véritable madeleine de Proust !

RESTAURANT MAMIE M PAR ANTOINE RAUX DEHEDIN

21/12/2023

Antoine RAUX DEHÉDIN, ancien stagiaire de notre programme Créer & Diriger Son Restaurant, a vu son projet professionnel se concrétiser en septembre 2023 avec l’ouverture de son restaurant à Limeuil : Mamie’M. À cette occasion, nous vous proposons de découvrir son retour d’expérience suite à sa formation au sein de l’Institut Lyfe Executive Education.

Présentez-nous votre parcours
« Mon parcours… Pour ma part, je suis issu d’une famille comptant trois générations de commerçants. J’ai entamé ma première partie de vie professionnelle dans le textile, d’abord dans le stylisme puis dans le retail. J’ai eu l’opportunité d’être sur le terrain tout en dirigeant de grandes équipes de vente et de travailler au siège d’une marque textile dans le merchandising et la formation en vente. Animé depuis mon enfance par une passion pour la cuisine, transmise par ma grand-mère, j’ai décidé de me consacrer à ce domaine. En 2019, j’ai rejoint l’Institut Lyfe Executive Education où j’ai intégré le programme Créer & Diriger son Restaurant. Cette expérience m’a permis de me former aux arts et techniques culinaires tout en acquérant les compétences fondamentales pour les métiers de la salle et du management en restauration (gestion, comptabilité, RH…). Malgré la complétude de la formation, je ne me sentais pas encore prêt à me lancer en tant que chef. J’ai donc postulé et acquis de l’expérience dans différents établissements. En 2019, j’ai travaillé en tant que chef de partie chez Nicolas Pourcheresse à Lambersart, puis en 2019/2020, j’ai été recruté en tant que chef de partie au golf de Bondues par un ancien client d’une de mes boutiques. J’y ai été promu chef d’une équipe de 5 personnes, et j’y suis resté deux ans (2020/2021). J’étais en charge d’une grande structure comprenant une brasserie de 120 couverts, des salons privés, une salle de réception et l’organisation de grandes manifestations incluant du show cooking pour des lancements de véhicules, des événements golfiques, associatifs, caritatifs, etc. Par la suite, j’ai intégré un établissement étoilé à 3200m d’altitude à Tignes, en Savoie, au PANORAMIC, au sein de la maison BOUVIER. En tant qu’amoureux de la Dordogne, mon compagnon et moi-même mûrissions le projet de quitter Lille pour nous y installer. La Covid-19 a accéléré notre décision et nous avons choisi de changer de vie. Notre terrain de jeu est désormais le Périgord, avec le projet de Mamie’M. »

Pourquoi avez-vous souhaité changer de carrière ?
« J’ai choisi de changer de carrière pour deux raisons simples. La première : je voulais apporter du plaisir et du bonheur simple aux gens… rassembler, entendre des rires dans un espace où l’on déguste des plats préparés avec amour et des produits de qualité… où les vins sont savoureux… où les discussions animent, où l’on rit, et parfois où l’on pleure, en somme, recréer l’ambiance conviviale de chez ma grand-mère (qui s’est avérée être l’essence même de mon concept lors de ma formation).

La seconde : je ne me sentais plus en harmonie avec mon activité actuelle. Encourager, challenger, accompagner sans cesse des équipes de vente pour soutenir la société de consommation au sein d’une entreprise qui ne reflétait pas mes valeurs d’éco-responsabilité, d’économie circulaire et surtout, de valorisation de l’Humain. »

Qu’est-ce que la formation Créer & Diriger Son Restaurant vous a apporté dans la création de votre projet ?
« ÉNORMÉMENT ! La formation m’a appris toutes les bases dont j’avais besoin. Les formateurs, spécialistes dans leurs domaines respectifs, nous ont transmis tous les éléments essentiels, de l’acquisition d’un fonds de commerce à la préparation d’une sauce. En me lisant, vous ne pouvez imaginer à quel point cette aventure a été intense, à la fois intellectuellement et humainement. La véritable richesse de cette formation, c’est de lui donner vie, de l’enrichir avec votre propre bagage professionnel, car chaque expérience, qu’elle soit positive ou négative, contribue à votre développement. Ce que vous en ferez par la suite et comment vous l’appliquerez au quotidien sera unique, peu importe votre plan initial ! L’adaptabilité est un principe fondamental, et j’ai également appris à anticiper, une qualité que j’ai acquise grâce à la formation. L’Institut Lyfe Executive Education nous enseigne également à composer avec les forces et les faiblesses de chacun, à progresser ensemble en équipe, ce qui représente aujourd’hui une véritable force, notamment face aux défis du recrutement dans le secteur de la restauration. Notre métier est en constante évolution et remise en question, et cette formation nous donne tous les outils pour répondre au mieux à ces défis quotidiens. »

Quelle histoire se cache derrière la création de votre restaurant et quel est son concept ?
« Bienvenue dans l’univers chaleureux et gourmand de Mamie’M, une histoire d’amour entre une grand-mère et son petit-fils qui transcende les saveurs pour vous offrir bien plus qu’un simple repas. C’est ici que naît une odyssée dédiée à la gourmandise, à la convivialité et au partage. Mamie’M célèbre ces femmes, gardiennes du goût et du savoir-faire culinaire, nous transmettant l’art de rassembler autour de délicieux repas. Entrez dans un monde où le crépitement du poêle à bois accompagne la douce effluve des plats mijotés, où les chansons oubliées résonnent en arrière-plan, où la connexion se tisse naturellement entre convives. Venez pour la cuisine, restez pour l’amour qui embaume nos murs.

Nous nous engageons à préserver notre terroir et nos producteurs locaux, avec 80% de nos ingrédients provenant d’un rayon de 50km autour de nous. Les boissons sans alcool sont issues de productions biologiques ou éco-responsables, reflétant notre attachement aux circuits courts et à une consommation respectueuse des saisons. Pour Mamie’M, l’amour des bonnes choses s’accompagne d’une responsabilité envers notre environnement.

Dans notre cave, des vins choisis avec soin portent les valeurs d’hommes et de femmes passionnés par leur métier, tout en honorant la nature qui les entoure. Nous sommes fiers de soutenir leur éthique et leur dévouement à l’égard de la vigne et de la terre. Un immense merci à tous ceux qui, dans l’ombre, nous ont permis d’ouvrir les portes de ce lieu, soutenant notre vision et facilitant cette aventure culinaire. »

Quels conseils pourriez-vous donner à nos futurs stagiaires qui souhaitent entreprendre ce même parcours ?
« Faites des erreurs ! Essayez ! N’ayez pas peur ! Lâchez prise ! Le plus dur est de prendre LA décision une fois lancé, car vous prenez des décisions à chaque seconde qui passe. Je pense qu’il est primordial de faire ses armes et de se rendre compte de la réalité du terrain avant de créer son entreprise, avant de se lancer tête baissée dans un projet, quel qu’il soit. Parlez de vos idées, de votre projet, n’ayez pas peur de vous faire « retoquer » sur votre concept ou vos projets… Débattre avec d’autres est la clé. Plus vous parlerez de vos projets avant de les construire et de les réaliser, plus ils prendront vie. »

Félicitations à Antoine et toute son équipe pour la réalisation de ce beau projet !